Maison de santé pluridisciplinaire Eure-Madrie-Seine 2006-2016 : 10 ans de gestation et 1

Historique :

En 2006 une dizaine de professionnels de santé du territoire de la communauté de communes Eure Madrie Seine alerte les élus de l’imminence de la pénurie médicale à venir. Les élus de la communauté de communes commandent un diagnostic de territoire approfondi mené par l’institut Renaudot. Le rapport confirme le bienfondé de la démarche et oriente le projet de santé. Professionnels et élus font le pari de l’aboutissement d’un projet de maison de santé pluridisciplinaire médico-sociale pour tenter d’endiguer précocement cette pénurie. D’un commun accord, saisissant l’opportunité des aides financières régionales et départementales, les élus ont pris le projet immobilier en main et les professionnels le projet de santé. Malheureusement un incendie détruit la partie sociale du bâtiment. Seule la partie libérale peut commencer à fonctionner en parallèle au chantier de la partie sociale.

En juin 2015 le territoire de la communauté de communes compte environ 60 professionnels de santé. Lors de son ouverture, 6 de ces professionnels de santé se regroupent au sein de la MSP (3 médecins généralistes, une orthoptiste, une diététicienne, 1 secrétaire médicale). Le territoire de Gaillon est déclaré zone déficitaire en médecin par l’ARS.

En Mars 2016, moins d’un an plus tard, 15 nouveaux professionnels de santé n’exerçant pas auparavant sur le territoire se sont installés au sein de la MSP.

5 médecins généralistes (dont un interne en médecine générale), 3 infirmières (1 salariée par le programme de prévention Asalée et 2 en libéral), 1 orthophoniste (une deuxième rejoint l’équipe en juillet 2016), 1 podologue, 3 psychologues, 2 psychomotriciennes, 2 coordinateurs de territoire et 2 secrétaires médicales.

Ce sont plus de 20 professionnels de santé qui s’organisent pour intervenir sur le territoire. 2 bureaux médicaux sont actuellement encore disponibles au sein de la MSP en attendant la reconstruction de la partie incendiée.

Une Maison de santé pour développer une équipe de soins de territoire

La maison de santé est là pour mettre en place une nouvelle organisation des soins primaires autour d’une équipe de soignants plus que d’un seul soignant, au sein de la maison de santé mais aussi sur l’ensemble du territoire avec :

  • Des professionnels de santé qui travaillent en équipe pluri-professionnelle: des réunions de concertation pluri professionnelles mensuelles sont organisées autour de situations complexes pour que chacun mette ses compétences au service du patient.

  • Des professionnels de santé qui travaillent en équipe pluri-professionnelle au-delà des murs de la MSP : Une équipe non seulement au sein de la MSP mais aussi une équipe qui réunit les autres professionnels du territoire

  • Depuis janvier 2015 la quasi-totalité des médecins et les 6 pharmaciens du territoire utilisent un protocole de coopération sur le dépistage et le suivi des (programme auto-mesure tensionnelle).

  • La maison de santé est équipée d’un outil de télé-expertise d’électrocardiogramme. Le médecin ou l’infirmer fait un électrocardiogramme et un cardiologue valide la lecture et propose une prise en charge adaptée dans les 10mn qui suivent l’appel.

  • Le programme d’éducation thérapeutique des patients sous coordonné par le centre anticancéreux de Becquerel rassemble 11 professionnels de santé du territoire (4 pharmaciens, 4 infirmières, 2 médecins, 1 diététicienne).

  • Déjà 3 réunions de ont rassemblé une vingtaine de professionnels de santé du territoire au sein de la MSP

  • Des travaux ont commencé avec le du secteur pour accentuer notre collaboration autour des patients complexes, de leur maintien à domicile et de leur sortie rapide de l’hôpital.

  • Protocole conjoint médecin-infirmier de prise en charge de la douleur aigue lors des soins non programmés.

  • Suivi des femmes :

  • Une collaboration est mise en place avec la sage-femme

  • 2 MG finalisent leur diplôme universitaire de gynécologie

  • L’orthoptiste est prête à entrer dans un programme de délégation d’activité pour anticiper le départ des deux ophtalmologistes.

  • Une proposition a été faite au service de psychiatrie de l’hôpital de Vernon pour ouvrir un (MSP) adossé à la MSP pour assurer la couverture territoriale de la psychiatrie qui a disparu aux Andelys.

  • Des professionnels qui communiquent entre eux avec un système d’information communiquant et ouvert à tous les professionnels de santé dans le respect des règles de confidentialité dues au patient. Cet outil est validé par l’Agence des Systèmes d'Information Partagés de Santé (ASIP).

  • Des professionnels qui se préoccupent de la formation initiale : c’est 3 étudiants en médecine et 2 en bac professionnel gestion administrative qui auront été reçus en stage au sein de la MSP avant la fin de l’année 2016.

  • Des professionnels de santé qui se préoccupent de la santé de la population, la prévention et le dépistage avec :

  • Pôle petite enfance de la communauté de communes : un médecin assure depuis l’ouverture de la MSP la fonction de

  • Aide aux aidants

  • Accueil des demandeurs d’asile : un programme de consultation infirmière et de suivi se met en place au 1er avril 2016 au sein du centre d’accueil des demandeurs d’asile ADOMA de Gaillon en lien avec la maison de santé, la PASS de Vernon et les intervenants sociaux du CADA

  • : depuis janvier 2015 une infirmière se consacre au dépistage de 3 maladies dans la population des médecins de la MSP Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive BPCO chez les fumeurs et anciens fumeurs, les troubles de la mémoire chez la personne âgée et les risques cardiovasculaires.

  • Un programme « sport et santé » doit se mettre en place avec l’aide de la CPAM et la communauté de communes dans le courant du 2e trimestre 2016

  • La MSP est un des 3 lieux d’expérimentation DE Haute Normandie d’un programme de mis en place par l’ARS

  1. ’ouverture de la partie incendiée du bâtiment nous permettra :

  • De rendre disponible la salle de et de actuellement utilisée pour les réunions interprofessionnelles.

  • D’augmenter le nombre de participants aux (20 maximum actuellement).

  • D’accueillir au moins de santé libérale dans des cabinets de consultations ainsi créés.

  • D’utiliser pour l’aide et l’éducation thérapeutique des populations en difficulté sociale et des patients nécessitant une éducation diététique (patient diabétique ou en surpoids).

  • D’accueillir un programme de et d’aménager un pour les mères qui fréquentent la MSP.

  • De proposer un pour les médecins ou professionnels d’astreinte pour la permanence des soins notamment les remplaçants et étudiants en médecine ou autre profession.

  • D’accueillir et de participer aux actions du .

  • Développer les autour des situations concrètes rencontrées.

La maison de santé doit être un outil de soins mais aussi un outil de santé du territoire

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
CONTACT

02 32 77 50 50

HORAIRES

lundi - vendredi : 8h - 13h / 14h - 19h

samedi : 8h -12h

De 20h à 8h et les week ends/jours fériés,

appelez le 116 117

En cas d’urgence vitale, composez le 15

ADRESSE

3 rue Roland Roche

27600 Gaillon

© 2015 SISA-EMS webdesign Lise Fainsilber